02 janvier 2007

Résultats du concours de positionnement Loupanthère sur Exalead

Bonne Année 2007 !

Conformément à ce qui avait été exposé en octobre 2006 (cf. Particularités des engins de recherche), le classement final rendu aujourd'hui concernant la meilleure place sur la requête loupanthère effectuée sur le moteur de recherche français Exalead.fr ne présente pas de surprises.

En effet, tout au long de cette campagne de positionnement, très peu de (nouveaux ou pas) participants ont pu faire fluctuer l'ordre établi pratiquement dès la deuxième semaine suivant le début du concours.

Mon propre Loupanthère n'a jamais approché la quarantième position sur Exalead malgrès des performances honorables (top 10 voire top 3) sur Google, Yahoo!, Msn Search ou Altavista (cf. Rapport de positionnement sur les moteurs de recherche).

Dans le billet évoqué ci-dessus je remarque déjà que le nom de domaine semble être un critère primordial dans le classement proposé par Exalead : le mot-clé doit impérativement y être présent.

Fait avéré par les premières places, avec loupanthere.com, loupanthere.net, loupanthere.info, loupanthere-loupanthere.com, loupanthere-loupanthere.net, loupanthere-exalead.info, loupantheres.free.fr etc

L'antériorité du nom semble également être un facteur de choix, les premiers noms de domaines sus-cités ayant été enregistré le 2 septembre, les suivants le 5 septembre et le 10 septembre, etc

Ces sites ont donc été les premiers à s'accaparer le terme loupanthère en toute légitimité (on imagine que dans le cas d'une création de marque c'est bien le dépositaire qui lance le site sur un internet qui - à priori - ne connaît pas déjà ce terme).

La majorité de ces sites en tête de classement proposent en outre un contenu mis à jour régulièrement venant enrichir le volume global du site. Certains proposent la panoplie complète "web 2.0" avec flux rss, feedback, vote, digg, fuzz et autres applets et nuages de tags, d'autres des contenus délirants ou drôles mêlant textes et images.

L'enveloppe retenue ne semble pas influencer le positionnement outre-mesure : cms, site codé à la main, templates... n'étant au vu du résultat pas un critère déterminant.

Il en va de même pour les langages ou balises utilisées : pas de différence flagrante entre un site dynamique et quelques pages statiques, pas d'exclusion ou de pénalisation pour un site présentant un code ne passant pas le validateur du w3c...

(Si je cite ces critères, qui peuvent sembler "énormément discriminatoires", c'est parce que dans l'activité de référencement, le moindre aspect qui pourrait permettre de "faire la différence" est envisagé, discuté, adopté, copié, etc)

Tout ceci semblerait logique, ne serait-ce un des sites participants, loupanthere.net, qui utilise les bonnes vieilles ficelles du référencement : keyword stuffing et texte très faiblement contrasté le tout sur un nombre de pages "visibles" plus que réduit. Et ce site-là est troisième...

Alors que penser ?

Puis un autre site au nom de domaine complètement étranger, carnavalsenfetes.com, vient se nicher au milieu de la première page de résultats, et qui lui encore présente une page de type "brute force".

Pour l'instant je ne me suis pas donné la peine d'enquêter plus en profondeur sur la machinerie (éventuellement) déployée par les sites les mieux positionnés, comme les scripts côté serveur. J'ajouterai ici d'autres précisions si des infos émanant d'autres participants s'avèraient utiles à la compréhension de ce classement par Exalead, qui pour l'instant me semble donc principalement lié :

Au mot-clé présent dans le nom de domaine

A l'antériorité de ce nom de domaine