17 juin 2011

Concours Pandaranol à mi-parcours

Le concours de référencement / positionnement Pandaranol suit son cours, et à 15 jours de la fin, la plupart des participants ont donné leur avis et leurs pronostics.

Car il est sûr qu'au jeu des recommandations et du soutien, il est toujours bon de glaner quelques backlinks de ci et de .

Les classements vont bon train, avec des différences énormes entre les outils utilisés, et c'est sur ce point que je voudrais attirer votre attention !

Le beau jeu du référencement est concentré sur l'axe temporel, comme j'ai déjà eu l'occasion d'en parler, notamment dans le billet Comment choisir un prestataire en référencement ?.

Je rappelle brièvement qu'en matière de visibilité internet, il se passe toujours un certain laps de temps entre les actions entreprises et leur impact sur le positionnement d'un site. Cette inertie est variable selon le projet et les techniques employées.

En effet, un site déjà bien indexé par les moteurs et identifié comme publiant de nouveaux contenus régulièrement aura plus souvent la visite des robots de ces même moteurs. Il sera alors plus "réactif". De même, l'usage des réseaux sociaux et autres plateformes web 2.0 est généralement un bon accélérateur de visibilité.

Sur le concours Pandaranol, la difficulté est de pallier à l'absence de critères habituellement pris en compte par Google (puisqu'ici, le but est de se positionner sur l'index français du moteur), comme l'ancienneté du nom de domaine. Lire également à ce sujet l'article "Pandaranol, le concours SEO de trop ?" publié sur le blog d'étudiants en multimédia.

Les notions de "domain ageing" et de "trustrank" (sur les 40 jours que dure le concours, les échanges de liens vont bon train, mais également les créations de liens en masse, puis leur retrait massif (technique Nseo), amenant des fluctuations rapides qui sont moins décelables dans un cursus normal d'évolution de site) sont donc écartés en grande partie des critères permettant à l'algorithme d'établir son classement.

Restent donc l'optimisation in-page et in-site (SEO) et le netlinking pour résumer grossièrement.

C'est sur cette dernière stratégie que les résultats fournis divergent énormément selon les outils.

Car en fonction de la puissance de feu des moteurs de recherche, le web est parcouru/crawlé plus ou moins vite et plus ou moins en profondeur. Là où Bing, Yahoo! et Exalead ne sont pas encore ou partiellement passés, GoogleBot a déjà répertorié les connexions... Lire à ce sujet les différents communiqués sur les datacenters des acteurs du search : Google, Microsoft, Yahoo!, remonter les sources et vous faire votre propre idée de la puissance de calcul des différents opérateurs du Search.

Nous y voilà (enfin). Chaque jour, la plupart des participants à la course au Pandaranol lancent des actions de masse, sur des réseaux de sites plus ou moins visités, plus ou moins bien "notés"...

Résultat : les outils de positionnement sont perdus et n'arrivent à suivre ces grands mouvements de flux. Lorsqu'ils interrogent les différents datacenters, ils obtiennent eux-même une copie à un instant T, qu'ils vont ensuite archiver dans leurs propre base de données. Ce qui nous donne 2 niveaux d'obsolescence.

Or, avec la pression qu'engendre un concours de référencement / positionnement, vous imaginez le stress des concurrents ;-)

Chaque soir à 19h, MyPoseo (un des sponsors du concours) fournit un classement qui sert de base officielle aux organisateurs (Seo World Cup).

De leur côtés, certains participants utilisent leurs propres outils, comme Backlink qui a livré une étude sur l'état de la course avec Majestic SEO.

D'autres utilisent Ranks, et la gazette de Pandaranol livre encore un classement différent...

Pour parachever le tout, n'importe quelle requête manuelle (http://72.14.203.44/search?q=Pandaranol&hl=fr&pws=0) renverra évidemment sa propre image des résultats à l'instant T.

Ainsi par exemple, le Pandaranol 3615seo.fr est classé ce jour 11ème sur MyPoseo, à la position 281 (source : https://www.myposeo.com/fr/contest/seoworldcup alors qu'il n'apparait pas sur la Gazette de Pandaranol (source : http://mind2web.fr/)

L'article hier de Backlinker sur son blog coolioo.fr, intitulé "pandaranol analyses des résultats 2 semaines avant la fin" publie un extrait du classement réalisé avec Majestic SEO, qui donne 3615seo en 321ème position. Il faut préciser que d'après la date notée sur les graphiques publiés, les test ont été réalisés le 15.06.2011, soit il y a 2 jours.
Source : http://www.coolioo.fr/pandaranol-analyses-des-resultats-2-semaines-avant-la-fin/

La requête manuelle, effectuée ce vendredi 17.06.2011 à 13h30 quant à elle l'affiche sur le 27ème page de résultat du datacenter Google visé.

Cet article illustre donc la difficulté à estimer le positionnement d'un site sur un terme à un instant T ;-)