04 janvier 2011

Comment choisir un bon prestataire en référencement ?

La question reste plus que jamais d'actualité en ce début d'année 2011 !

Le référenceur nantais en profite d'ailleurs pour vous présenter tous ses voeux de bonheur et prospérité !

La plupart des agences web et autres structures de communications (agences 360°, agence RP, agences publicitaires, indépendants...) ont intégré le référencement, ou tout du moins l'optimisation pour le référencement dans leurs prestations.

La communication/vulgarisation a grandement évoluée ces dernières année en matière de référencement naturel, les moteurs mettant à disposition des centaines de pages de formation et support sous diverses formes (faq, fichiers d'aide, bases de type wiki...) et c'est sans compter la prolifération du nombre de blogs dédiés au thème SEO.

Si autant d'engouement est notable autour du sujet, c'est que la première impression est souvent simpliste, et que face à la pléthore des acteurs du référencement et leurs offres de services parfois nébuleuses, beaucoup de propriétaires de sites vitrines ou e-commerce décident de se former seuls pour référencer leurs pages eux-même.

Si l'intention est louable et compréhensible, il n'en reste pas moins qu'il est utopique de penser réussir seul et sans expérience tout en gérant son affaire ou toute autre activité en parallèle.

Voici une démarche "moderne" :

Pour une activité concurrentielle, dans une zone géographique concurrentielle, et avec des exigences permettant d'amortir le coût d'investissement (création web + référencement) le plus rapidement possible, tout en se fixant des objectifs pour gagner de l'argent grâce au site, comment faire ?

Oubliez le référencement par vos soins. Le temps passé à apprendre, puis à tester ce qui est dit (et parfois contredit) un peu partout, avant de commencer à voir les premiers résultats serait un gouffre financier.

Cherchez et trouvez le bon prestataire en référencement.

C'est un profil qui doit pouvoir s'adapter.
Attention au référenceur qui jette un oeil sur votre site avant de vous dire qu'il faut tout refaire. Selon vos exigences et le contexte (la concurrence, votre budget), MEME un site peu optimisé pour le référencement naturel peut atteindre des résultats acceptables.

C'est un profil professionnel.
S'occuper du référencement n'est pas une tâche complémentaire que l'on peut faire 2 à 3 heures par semaine. Méfiez-vous des prestataires qui vous proposent du pack "tout en main" : site web + plaquette + flyer + carte + référencement en 3 semaines. Ou alors demandez les références du prestataire qui sous-traite.

C'est un profil plutôt expérimenté.
Un diplômé sortant d'école peut avoir toutes les connaissances en la matière, il lui faudra les mettre en pratique et les confronter avec la réalité du marché. Là encore, demandez des références. Plus les références sont variées (secteurs d'activité différents), mieux c'est (cela illustre la maîtrise de différents outils / modèles).

C'est un profil organisé.
Malgré tous les blogs et sites sur le sujet plein d'entrain et d'allant, certaines tâches du référenceur sont plutôt répétitives voire rébarbatives. S'occuper de référencement n'est pas à proprement parler une activité amusante, "fun". Il faut faire beaucoup de recherches, être rigoureux et organisé, attentif et méthodique.

C'est un profil passionné.
En plus de ce qui est mentionné juste avant, il faut (si l'on espère pouvoir "faire la différence") posséder un côté inventif et créatif. Certaines tâches rébarbatives peuvent certes être automatisées. Mais même avec les meilleurs outils du monde, vous ne faites que suivre et vous baser sur ce que ces outils trouvent à partir de l'existant, à un instant "T".

Alors qu'une part importante du succès en référencement réside dans l'innovation

Il ne suffit pas de copier ce que font les autres (car on a alors un train de retard), encore faut-il les supplanter avec de nouvelles idées et des concepts originaux.

C'est un profil passionné (bis).
Pour faire un métier qui comporte autant de prises de risques que le référencement, il faut soit :
  • Etre sans scrupules et se protéger derrières des contrats aux clauses évasives sans aucun engagement,
  • Etre sur le fil du rasoir, prêt à reconduire une mission gracieusement si les résultats n'ont pas été à la hauteur.

Je ne parle volontairement pas des positionnements garantis dans Google, de ceux qui n'ont aucune idée du référencement ou cherchent à jouer sur les mots pour tromper le client.

Mais pour les deux cas cités précédemment ?

Ce n'est pas à la portée de tout le monde de faire un métier pour lequel :

  • rien n'est jamais acquis (les évolutions des algorithmes des moteurs, les fusions de technologies, les partenariats),
  • tout est lié à un contexte totalement hors de contrôle (imaginez un nouveau concurrent de votre client qui se lance sur le même marché avec 10 fois plus de budget),
  • et pour lequel il faut toujours se remettre en question et chercher de nouvelles idées.

C'est un profil communiquant (au moins avec vous).
Pour bien cerner votre marché et votre positionnement, le bon prestataire en référencement doit savoir communiquer, comprendre vos attentes, vos motivations. Il ne doit pas avoir peur de passer du temps avec vous afin d'être sûr de bien comprendre l'activité ou les produits dont vous souhaitez faire la promotion sur internet. Il doit être patient et pédagogue pour vous accompagner sur du long terme, car en matière de référencement naturel, les meilleurs résultats sont ceux qui s'inscrivent dans la durée.

Evitez ainsi (par exemple) les structures qui vous attribuent un nouveau chef de projet référencement tous les deux mois.

C'est un profil loyal (et/ou parfaitement clair dans ses clauses de contrat).

On vient de le voir, le cas idéal est un référenceur expérimenté et imaginatif, à l'écoute et disponible, qui pourra vous suivre et vous conseiller lors de la vie de votre site.

Selon le type de relation et/ou contrat qui vous lie, faites la transparence sur les questions de confidentialité et de concurrence. Il n'est pas rare qu'un prestataire obtenant de bons résultats pour un secteur d'activité donné se retrouve avec plusieurs acteurs concurrents de ce marché dans son fichier client. Comment le gère-t-il ?

C'est un profil de valeur.

Il ne faut donc pas chercher la prestation la moins chère à tout prix.
Tout ce que j'ai évoqué dans ce billet a un prix.

A vous de voir, in fine, si vous cherchez plutôt des petites actions ponctuelles (comme une stratégie de lien sponsorisé simple à mettre en œuvre et à monitorer) pour lesquelles l'engagement humain et financier est moindre, ou si vous basez votre modèle économique / business plan sur une montée en charge progressive et évolutive.

Enfin, sachez que dans certains cas, l'internalisation (embauche) d'un profil sera inévitable pour vous apporter la plupart des garanties (disponibilité, confidentialité, maîtrise des process) évoquées dans cet article.