18 décembre 2006

A qui profitent les concours de référencement ?

Apparus depuis maintenant quelques années déjà, les concours de référencement (ou plutôt de positionnement) commencent à prendre de l'ampleur au sein du paysage web mondial. Il est désormais presque banal de tomber sur un site qui présente un nom de lien vers un sujet complètement fantaisiste : mangeur de cigogne (un des tous premiers), sorcier glouton, Loupanthère, cobraoupouaout, chocoku, v7ndotcom elursrebmem etc.

Ces concours visent à récompenser le webmaster qui aura réussi à hisser son site participant à la première place du moteur de recherche désigné (Google souvent, mais également Exalead, Yahoo!, Msn voire même plusieurs moteurs à la fois), et ce quelque soit la méthode utilisée (white hat et/ou black hat techniques).

De mieux en mieux organisés, ces concours réalisés dans une ambiance bonne enfant plutôt potache (échange de liens thématiques, forums entre participants, entraide rédactionnelle et montage d'équipe pour assurer une veille et une mise à jour quasi quotidienne) ne cessent de rencontrer un succès croissant auprès de la population internaute depuis que les moyens de publications sur internet se sont démocratisés (blogs, outils communautaires, CMS, etc) On trouve donc de parfaits débutants qui se lancent dans l'aventure et innondent livres d'or et forums de leurs liens actifs.

Tout ça ne me poserait aucun problème si les enjeux étaient équilibrés, mais en l'occurence l'energie déployée par les webmasters / référenceurs et les changements apportés à l'environnement internet (alimentation du système de spam, de référencement automatique, d'info-intox, d'affiliations et de pubs pour des sites-coquilles vides) ne trouvent pas echo dans les quelques prix decernés aux vainqueurs.

En revanche, les organisateurs ont tout le loisir d'observer les tactiques utilisées et d'analyser les recettes à employer. Ils ont tout le plaisir de voir leur propre référencement grimper en flèche avec les liens pointants vers leur propre site, et avec un peu de chance le buzz généré également sur supports offline.

Un concours mondial a été annoncé depuis quelques mois, avec une voiture, une croisière et un écran plasma en premiers prix. Le lancement est prévu début janvier, la requête est bien sûr tenue secrète. Comme de par hasard, l'organisateur (une filiale d'un grand groupe) dispose d'un site relativement récent affilié au département web marketing et au Page Rank Google nul. Gageons qu'avec les visites et les annonces pointant vers l'Url, la petite barre verte va vite grimper...

Encore une fois, personne ne force quiconque à participer. Mais cela ne coûte presque rien de lancer un concours sur le net, et les retombées en contrepartie sont énormes (au moins du point de vue du référencement et du positionnement).

Je reviendrais bientôt sur certaines des thématiques portées par ce billet.